La Bibliothérapie

 

Ph. Annie Spratt

 

Photo Annie Spratt

 

Depuis longtemps, les bibliothèques et les livres me passionnent. J’aime l’odeur, les histoires, les personnages, les émotions ressenties, l’évasion et l’apaisement que procure un livre.

Récemment je découvre un article sur la bibliothérapie. A sa lecture, mes souvenirs s’organisent et me rappellent certains romans que j’ai adoré et relus et d’autres que j’ai abandonné. Il est intéressant de se pencher sur les émotions que procure un livre et qui raisonnent en nous. Se pourrait-il qu’un livre nous procure plus qu’une histoire ?

Une brève introduction sur la chronologie nous emmène au début du XXe siècle. La première fois que l’on nomme la bibliothérapie c’est Samuel McChord Crothers, pasteur de sa fonction qui remarque le pouvoir de la lecture.

Un demi-siècle plus tard, la thérapie par le livre revient sur la scène avec la mise en place du livre dans un cadre thérapeutique exclusivement réservé au corps médical. A cet effet, des lectures dirigées sont prescrites par un médecin ou un psychiatre en rapport aux symptômes ou aux problèmes quotidiens du patient. La bibliothérapie est intégrée à la science à cette époque.

Plus tard, le Pays de Galles innove. Un programme national est mis en place en 2003. De nos jours, des pays comme les Etats-Unis, le Canada, le Danemark ainsi que la Nouvelle Zélande applique la bibliothérapie.

 

Que peut bien contenir le livre pour faire autant de bien ?

« Il y a toujours un livre pour aborder une problématique (…). On part du livre pour échanger et pour s’exprimer. Le même texte peut signifier plusieurs choses pour plusieurs personnes, et à partir d’un passage, on peut aborder obliquement un problème ou une situation délicate. ».

Régine Detambel est la première en France à instaurer la bibliothérapie non pas comme une prescription médicale mais comme un axe thérapeutique au sein de l’art thérapie. En effet, le livre nourrit le psychisme. Il permet, grâce à l’imaginaire, de s’identifier aux personnages, de « décrocher » de sa réalité, de prendre du recul parfois, d’accrocher un sens à sa propre problématique.

Dans le magazine Psychologie Positive, Régine Detambel propose à chaque numéro un roman dans « 3 raisons de lire ou de relire…« .

Les livres prennent soin de nous: Pour une bibliothérapie créative par [Detambel, Régine]

De nos jours, les librairies sont remplies de livres de développement personnel ou encore appelés Self help vous invitant à la psychologie positive, à l’optimisme à toute épreuve, au bonheur permanent, au savoir être infaillible, à la richesse instantanée….

Ces livres proposent des solutions à tous les problèmes. La recette toute faite épouse parfaitement votre difficulté du moment. Well !!! Là, on ne parle pas de populariser la psychologie comme on a pu le faire sur de nombreux sujets (la résilience par exemple). On parle de romans, de biographies, de moments de vie intime.

La bibliothérapie donne l’ opportunité unique de voyager dans l’intimité de nos sensations, de nos sentiments, en se reconnectant à soi.

De quelle manière ?

L’identification de nos valeurs, de nos besoins, nos relations aux autres se dévoilent dans les expériences des personnages. L’histoire permet de stimuler, d’enrichir l’imaginaire et favorise une plus grande ouverture au monde.

D’ailleurs, l’enfant adore les histoires et les contes. Il  s’en nourrit pour développer de nouvelles défenses psychologiques contre les évènements du jour ou à venir. Le Prince Charmant ?? On en parle ???

Le roman raisonne en nous depuis notre plus tendre enfance.

Laure Adler, journaliste et écrivaine, dans son livre « A ce soir » témoigne de son expérience personnelle. Perdre un enfant est une épreuve des plus douloureuses.

Laure Adler parle de ce roman qu’elle a eu entre les mains par hasard, il lui a permis de reprendre une temporalité, de redonner sens à l’épreuve qu’elle traversait. Ce roman est « Le barrage contre le Pacifique » de Marguerite Duras.  Le roman, témoigne Laure Adler, « substituant son temps au mien, l’ordre du récit au chaos de ma vie, m’a aidée à reprendre souffle et à envisager le lendemain. La détermination sauvage, l’intelligence de l’amour manifesté par la jeune fille du barrage y furent sans doute pour beaucoup ».

Pour consulter ce magnifique livre, cliquer sur l’image.

 

Science ou poudre aux yeux?

Michèle Petit, anthropologue française, s’inscrit dans le mouvement de la bibliothérapie, elle étudie le rapport à la lecture et aux bibliothèques dans des espaces en crise. Son livre « Eloge de la lecture. La construction de soi » rassemble des témoignages de lecteurs utilisant les livres comme pierres angulaires de leur reconstruction. Des témoignages poignants mais tous convergent vers la bibliothérapie.

Ella Berthoud et Susan Elderkin font la liste de nos tracas quotidiens « du cœur brisé à la jambe cassée » à travers leur livre « Remèdes littéraires », elles nous offrent une multitude de romans-médicaments que l’on retrouve dans une librairie ou une bibliothèque. Pour consulter ou lire plus de critiques de ce livre, par ici.

Il est important de souligner que la bibliothérapie est vraiment prise au sérieux ces dernières années, ces effets sont à l’étude actuellement. En 2012, le Docteur Pierre- André Bonnet, généraliste de sa fonction, étudie la bibliothérapie dans son ouvrage « La bibliothérapie en médecine générale » , il découvre au travers de sa recherche que beaucoup de réponses positives sont récoltées sur les effets du livre/roman.

« Avez-vous déjà lu un ouvrage qui vous a été psychologiquement bénéfique ? ». Parmi toutes les réponses, un auteur en particulier ressort, il s’agit des romans de Paulo Coelho aussi poétique qu’introspectif. Vous pourrez retrouver les livres de l’auteur par ici.

L’hiver est là, comme la plupart des personnes, c’est un moment privilégié de l’année pour parcourir un roman ou découvrir les bienfaits de la bibliothérapie alors n’hésitez plus à vous plonger dans votre roman préféré.

Quel est votre roman préféré ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s